Translate / Traduire

Thursday, May 9, 2013

yoga your back

En Occident, au moins une personne sur deux se présente chez le médecin pour des douleurs de dos ou d'autres problèmes orthopédiques. Aux US, les maux de dos touchent 85% des Américains et sont la deuxième raison pour laquelle les Américains vont chez le docteur. Le yoga est de plus en plus recommandé pour soigner des troubles physiques qui nous envoient chez des specialistes, notamment pour des maux du dos et des problèmes liées au stress.


J'ai échangé avec Jean-Baptiste Daumont du Centre Chiropratique des Alpilles, yogi depuis cette année et spécialiste des soins du dos, pour illustrer l'interêt de marier Chiropratique et Yoga.


Sabrina: Qu'est-ce que la Chiropratique? Quel est son objectif? 
Jean-Baptiste Daumont: La Chiropratique est la première profession de santé manuelle dans le monde, son but est de soigner de manière naturelle, grâce à un outil dont chaque personne dispose, les mains (le therme vient du grec, kheir: main, praticos: pratique). Le but essentiel de la Chiropratique est de soigner le système nerveux (composé du cerveau et des nerfs). Le chiropraticien s'attache à éliminer les interférences et modifier les mauvaises stimulations provenant du cerveau.

Sabrina: Quels sont les problèmes les plus courants que vous rencontrez chez vos patients dans votre cabinet ?
Jean-Baptiste Daumont:  Généralement, les patients viennent pour des causes structurelles ou physiques comme des lombalgies dont les causes peuvent être des lumbagos, des hernies discales, des sciatiques ou des cruralgies, des douleurs de sacro-iliaques au niveau des fesses, des douleurs cervicales dues à des tensions des trapèzes ou dues à de l'arthrose. Nous sommes aussi efficaces pour des plaintes articulaires au niveau des membres comme des tendinites, des instabilité ligamentaires.

Hormis les troubles musculo-squelettique qui occupent environ 60% des premières visites, je reçois également des patients pour des troubles que je décrirais comme des symptômes nerveux: troubles du sommeil, migraines, acouphènes, les vertiges et les différents troubles de l'équilibre, ainsi que les névralgies.

Sabrina: À votre avis, quelles sont les origines des problèmes des gens voir un chiropraticien?
Jean-Baptiste Daumont: Notre cerveau conditionne ce que nous sommes et prendra toutes vos décisions, bonnes ou mauvaises. En fonction des informations qu'il reçoit, il va s'adapter et évoluer. Les stresses répétés physiques (chutes, mauvaises postures), chimiques (cigarette, alcool), émotionnels (exigences professionnels, stress familial) vont modifier le fonctionnement de notre système nerveux. Le chiropraticien est là pour stimuler ce dernier et modifier les changements pour permettre un fonctionnement optimal au niveau cérébral et donc du corps en général. 

Ainsi, nos mauvaises postures quotidiennes engendront une sollicitation excessive des différentes structures discales (risque de hernie), musculaire (tendinite ou lumbago) et ligamentaire (instabilité articulaire). De nos jours, nos modes de vies sont de plus en plus éloignés de l'homme de Cromagnon qui devait courir après son "mammouth" pour pouvoir se nourrir. Nous adoptons une vie sédentarisée et statique qui nous oblige à rester trop longtemps sans bouger et dans des positions inadéquates (l'informaticien qui travaille devant un ordinateur durant 7 heures, la caissière qui passe sa journée derrière sa caisse enregistreuse, le cuisinier qui travaille debout derrière son piano, etc...)
Cependant il ne faut pas mettre les stress et les souffrances émotionnelles telles quelles soient de l'enfant déçu d'une mauvaise note, du stress d'un employé, un décès, un accident de voiture, une dispute avec son mari,... Tout ces stresses peuvent déclencher des douleurs physiques inexplicable de prime abord, mais étant une réel cause.

Sabrina: Qu’est-ce qu’on peut faire pour éviter et/ou corriger des problèmes du dos ?
Jean-Baptiste Daumont:   Pour combattre les maux de dos, je dirais qu'il faut respecter 5 étapes majeurs qui permettent à chacun de retrouver une vie sans douleur: 
  • Conscientiser: faire attention à adopter une bonne posture
  • Corriger: apprendre à bien se tenir dans les petits gestes du quotidien (sortir du lit, se redresser, ramasser,....)
  • Bouger: le corps humain est fait pour être en mouvement. Il faut veiller à changer de posture toutes les 20/30 minutes afin d'éviter les ancrages de mauvaises postures et équilibrer la tonicité musculaire, donc " faites du sport!!!"
  • Ouvrir: On a mis plus de 2 millions d'années à se redresser, nous voilà à aujourd'hui a nous replier sur nous même, en effet nous adoptons des postures de fermeture, manifestant d'un état de peur, de défense, ou d'un état dépressif. 
  • Relâcher: sortons du rythme de la vie quotidienne avec une activité physique, apprendre à se relaxer pour " mettre en veille le cerveau".
SabrinaEn quoi yoga et chiropractie sont ils complémentaires ?
Jean-Baptiste Daumont: En tant que chiropraticien, je recommande à mes patients la pratique du yoga. Cela aide les patients à  stimuler de manière quotidienne leur système nerveux et ils vont ainsi travailler à se relâcher, à ouvrir leurs épaules, à redresser leur colonne pour une meilleure oxygénation du cerveau. La pratique régulière du yoga facilite le maintient de la souplesse du corps, les patients sont plus relâchés quand je les reçois et adoptent au bout de quelques temps une meilleure posture.

SabrinaVous pratiquez, vous même, le yoga. Qu’est-ce que cela vous apporte?
Jean-Baptiste Daumont: Pour ma part, ma première séance de yoga avec Sabrina a été un vrai déclic. J'avais un à priori négatif sur cette pratique que je trouvais trop "gnangnan". Le yoga joue sur la stimulation et l'étirement de chaînes musculaires. Je suis sorti de ma première séance fatigué physiquement mais reboosté mentalement. Le yoga devrait être remboursé par la sécu!!!

Venez apprendre les exercices de yoga pour soigner son dos et système nerveux lors d'une conference-action gratuit: YOGA YOUR BACK, à 17h30h le mercredi 22 mai au Centre Chiropratique des Alpilles à St. Rémy. 

No comments :

Post a Comment